Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 12:35

 

"Efforcez-vous de ne prendre en considération que la nature divine des êtres, leur âme, leur esprit ; c’est elle que vous devez servir. Ne vous occupez pas de satisfaire les caprices de leur nature inférieure, limitée, égoïste… Vous direz : « Oui, mais si je ne cède pas à leurs désirs, dans ma famille, chez mes amis, au travail, je ne vais provoquer que des mécontentements. » Laissez-les se fâcher, continuez à aimer et à servir uniquement leur côté divin !

Jésus disait : « Laissez les morts enterrer les morts. » Comment interpréter ces paroles ? Que sont ces morts ? Justement, la nature inférieure des êtres. La nature inférieure, la personnalité, est à classer parmi les morts, et si on cherche tellement à la contenter et à satisfaire tous ses caprices, on finit par mourir aussi soi-même. Jésus ne voulait pas parler des morts des cimetières, ils sont là où ils doivent être ; et ce sont seulement les corps qui sont morts, leur âme, elle, est vivante. Les morts dont parle Jésus sont les êtres qui n’ont aucune vie spirituelle, parce qu’ils se laissent trop aller à leur nature inférieure, et on ne doit pas perdre son temps et ses énergies à les satisfaire."

 

 

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Partager cet article
Repost0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 08:00

 

 

 

J'ai rajouté une rubrique Guérisseurs / Maitres Ascensionnés / Saints et je profite que nous sommes en semaine Sainte pour publier la première page sur Jésus qui était un guérisseur et un exorciste.

 

 

Les réussites de Jésus dans ce domaine sont impressionnantes. Il soigne aussi bien les corps que les âmes.  Pour Jésus, la personne constitue un tout. La maladie est le signe d’un dysfonctionnement. Quand il intervient, il va être attentif au corps malade mais aussi à la personne tout entière. Il dit à un paralysé: "Tes péchés te sont pardonnés." Cela veut dire: "Tu peux vivre devant Dieu en paix avec toi-même." 

 

Une autre caractéristique de Jésus guérisseur est qu’il renvoie à Dieu comme la source du miracle. Il ne s’attribue jamais un pouvoir. "Les miracles sont des concrétisations du royaume, qui n’est rien d’autre que le lieu où Dieu est honoré comme roi, où son pouvoir est reconnu.  Le critère est la libération de la personne."

 

Jésus va jusqu’à faire revenir des morts à la vie.  Réanimer un mort, le ramener à la vie, c’est le comble de la guérison, au moment où la vie est presque éteinte.


 

Jesus_077.jpg

 

 

 

La pensée populaire en ce moment JÉSUS = CATHOLIQUE dépravé et aliéné!  C'est injuste, Sa Mémoire et ses bons sujets n'ont pas à souffrir des écarts de conduite et de l'ingratitude du clergé actuel inflexible . Jésus n'a plus sa place nulle part  hormis les églises, et là encore à part celles dites patrimoniales et dédiées aux touristes, Jésus n'aura bientôt plus de maisons... à part votre coeur!  Et sans doute, en y songeant bien,  c'est peut-être là sa vraie place!

 

 

J'ai trouvé une petite liste des miracles et guérisons (j'espère que les liens vont fonctionner!)

 

 

 

  Le premier miracle de Jésus : l'eau changée en vin
  - Délivrance d'un démoniaque
  - Guérison du fils d'un officier du roi
  - Guérison de l'infirme de Béthesda
  - Guérison d'un lépreux
  - Une pêche miraculeuse
  - Guérison du serviteur d'un centurion
  - Résurrection du fils d'une veuve, à Naïn
  - Guérison de la belle-mère de Pierre
  - La tempête apaisée
  - Le démoniaque Gadarénien
  - Guérison d'un paralytique
  - La résurrection de la fille de Jaïrus
  - Guérison d'une femme ayant une perte de sang
  - Délivrance d'un démoniaque muet
  - Guérison d'un homme ayant une main paralysée
  - Délivrance d'un démoniaque aveugle et muet
  - Jésus nourrit 5000 hommes
  - Guérison d'une femme courbée
  - Guérison d'un homme hydropique
  - Guérison de la fille d'une Cananéenne
  - Guérison d'un sourd
  - Jésus nourrit 4000 hommes
  - La résurrection de Lazare
  - Délivrance d'un enfant démoniaque suicidaire
  - Guérison de 2 aveugles
  - Jésus maudit un figuier
  - Guérison de dix lépreux
  - Guérison d'une oreille coupée
  -

Une seconde pêche miraculeuse

 

 

 

 

 

Jesus_147.jpg

 

 

 

jesus-benediction.gif

 

 

 Je vous souhaite à toutes et tous de Joyeuses Fêtes de Pâques!

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 00:00

 

 

Et si les coïncidences révélaient le sens de la vie?

 

Présentation de l'éditeur

À l'origine, un manuscrit fabuleux rédigé six cents ans avant J.-C. et une prophétie : notre société va subir un grand bouleversement. Intrigué, le héros de cette histoire s'envole pour le Pérou à la recherche du mystérieux grimoire, objet de toutes les convoitises, qui va transformer sa vie. Commence alors une aventure magique et enchanteresse, une dangereuse initiation: une quête en neuf étapes qui le mène du sommet des Andes au cœur de la forêt amazonienne sur la voie des révélations de la vie. Quand, au terme de son périple, le héros découvre le vrai sens de son existence, c'est notre propre quête qui débute. Pour James Redfield, si nous restons attentifs et savons percevoir le grand mystère de l'existence, nous nous apercevrons que nous avons été judicieusement placés, à l'endroit adéquat... pour changer quelque chose en ce monde

 

 

la-prophetie-des-andes.jpg

 

 

.
Partager cet article
Repost0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 08:00

 

 

 

Une petite vidéo sur les chats que je trouve très intéressante !

 

 

 



 

 

.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 08:00

 

Histoire vraie

 

 

 

Vétérinaire frais émoulu de l'école, dans la mi-vingtaine, je savais tout. Je voyais le monde en noir et blanc: il y avait peu de zones grises. Je croyais que la médecine vétérinaire était précise, structurée, et qu'elle était régie par les lois de la science. Quelques années plus tard, j'ai vécu une expérience qui a affaibli ce mur d'inflexibilité.

Deux des clients les plus agréables de ma petite pratique dans une ville des montagnes étaient un couple âgé de retraités. On ne pouvait être plus doux et plus gentils qu'eux. Leur dévouement l'un pour l'autre et pour leurs bêtes était sans bornes. Où qu'ils aillent dans notre petite ville, leurs chiens les accompagnaient toujours. On croyait que ces deux adorables et loyaux chiens remplaçaient les enfants qu'ils n'avaient jamais eus. De plus, aux yeux de tous, la conviction religieuse de ce couple ne faisait aucun doute.


Par un froid matin d'hiver, ils sont arrivés à notre clinique avec le plus vieux de leurs chiens, Fritz. Leur gros et vieil ami ne pouvait mettre aucune pression sur ses pattes arrière sans souffrir terriblement. Le bon vieux chien évitait de bouger dans la mesure du possible. Lorsqu'il devait le faire, il se tirait avec les pattes avant un peu comme un phoque, en traînant ses pattes arrière atrophiées, tendues derrière lui. Peu importe les encouragements ou l'aide qu'on lui prodiguait, Fritz ne pouvait se lever ou se porter sur ses pattes de derrière. Animés des meilleures intentions, ses propriétaires lui avaient prodigué à la maison une série de traitements pendant l'hiver, mais sa condition s'était tout de même détériorée. Dans les yeux doux et intelligents du chien, on pouvait y lire aussi une grande douleur.


Mon associé et moi avons hospitalisé l'adorable vieux chien pendant quelques heures pour lui faire subir une batterie complète d'examens, faire des radiographies et autres tests. Tristement, nous en sommes venus à la conclusion qu'une dysplasie de la hanche, aussi vieille que lui, avait terriblement usé Fritz. Son grand âge, ses muscles atrophiés et douloureux, ses articulations déformées ne laissaient aucun espoir d'améliorer sa qualité de vie et de diminuer ses souffrances par la chirurgie. Nous nous sommes rendus à l'évidence que la seule manière de le soulager de ses douleurs serait une euthanasie sans souffrance.


Plus tard dans la journée, alors que la noirceur hivernale tombait sur notre petite ville dans les montagnes, le vieux couple est revenu à la clinique pour entendre notre verdict au sujet de leur bête adorée. Debout devant eux dans la salle d'examen, j'ai eu un frisson comme si j'avais été dehors par cette froide soirée d'hiver. De toute évidence, ils connaissaient déjà ma réponse car ils pleuraient avant même que je ne prenne la parole. En hésitant, j'ai expliqué la situation de leur vieil ami Fritz. Enfin, j'ai eu de la difficulté à leur dire que la meilleure chose à faire était de « l'endormir » pour mettre fin à ses souffrances.


Tout en continuant de pleurer, ils ont acquiescé d'un signe de tête. Puis, le mari a demandé : « Pouvons-nous attendre au matin avant de décider de l'endormir? » J'ai accepté. Il a ajouté : « Nous voulons retourner à la maison et prier ce soir. Le Seigneur nous aidera à décider. » Ils ont dit bonsoir à leur vieil ami et l'ont laissé se reposer à la clinique. Au moment où ils partaient, j'éprouvait beaucoup de sympathie à leur égard mais je me suis dit qu'aucune prière ne pourrait aider leur vieux chien.


Le lendemain matin, je suis entré tôt à la clinique pour traiter nos patients hospitalisés. Le chien handicapé du vieux couple était comme je l'avais laissé la veille. La douleur se lisait sur son visage, il était incapable de se lever, mais il avait toujours son air bon et intelligent. Une heure plus tard, le vieux couple est arrivé à la clinique. « Nous avons prié toute la nuit. Pouvons-nous voir Fritz? En le voyant, nous saurons ce que le Seigneur veut que nous fassions. »


Je les ai précédés vers la salle où se trouvait Fritz. En ouvrant la porte, j'ai jeté un coup d'oeil dans la salle et j'ai été surpris de voir Fritz debout dans sa cage. Sa queue frétillait et il avait l'air sincèrement heureux d'entendre la voix de ses maîtres. On ne voyait plus de trace de douleur ou de dysfonction.


Une tempête de cris de joie, canins et humains, d'embrassades et de larmes, a marqué les retrouvailles de Fritz et du vieux couple. Fritz a bondi vers l'automobile, dans une exubérance juvénile, pendant que le couple se réjouissait.


Derrière eux, ils ont laissé un jeune vétérinaire qui venait d'apprendre que la vie n'était pas faite que de noir et de blanc. Il y avait beaucoup de place pour les zones grises. Ce jour-là, j'ai compris que les miracles existaient.

 

Paul H. King, D.M.V.

 

.

 

 


Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 23:01

 

 

Le christianisme refuse l’idée de la réincarnation. C’est une erreur d’autant plus grave que cela empêche les humains de comprendre comment se manifeste la justice divine. Il ne faut pas s’étonner si ensuite tout paraît insensé : quand on ne voit pas la raison profonde des situations, des événements, ils deviennent incompréhensibles et on en conclut que partout règne l’injustice. En face de la souffrance et du malheur, le chrétien dit : « C’est Dieu qui l’a voulu. » Lui-même – c’est extraordinaire ! – n’a rien fait pour qu’il lui arrive ces malheurs, il n’est responsable de rien, c’est le Seigneur qui fait ce qui Lui plaît, et ce qui Lui plaît ne repose sur aucune justice. En refusant la réincarnation le christianisme n’a fait qu’égarer les humains. Tandis qu’avec la réincarnation, tout devient clair : on comprend comment d’une existence à l’autre se manifeste la loi des causes et des conséquences. Ce n’est plus le Seigneur qui distribue des biens et des maux sans que l’on sache jamais pourquoi, c’est l’homme qui est l’acteur de sa destinée. Dieu reste donc dans sa grandeur, dans sa splendeur, dans sa perfection, et surtout dans sa justice.

 

 

                                                                                                      Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

© Prosveta 1999-2011

 

 

 

Les animaux se réincarnent également....

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 10:33

 

 

 

bonweekend.jpg

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 10:27

 

 

 

 

Le paludisme tue deux millions de personnes chaque année. Dans le Yunnan, en Chine, le docteur Ho est un médecin bien particulier. Chez lui, pas d'antidouleur ou d'antidépresseur. Son savoir, qu'il a transmis à son fils, est ancestral : la médecine traditionnelle. Tout est concu à partir de poudres de racines. La racine d'Astragal, par exemple, guérit des hémorragies.
Le docteur Ho a un message à faire passer aux enfants : protéger notre planète. Car la nature est magique. Les plantes absorbent du dioxyde de carbone et libèrent de l'oxygène nécessaire à la vie. Qui plus est elles sont bénéfiques pour la santé de l'homme.
Tous les jours, le fils du docteur parcours la montagne à la recherche de plantes. C'est là qu'on trouve un petit trésor : l'armoise. Les scientifiques ont découvert qu'une certaine variété de cette plante, l'armoise annuelle, permet de lutter contre le paludisme, la maladie qui tue le plus d'enfants : un toutes les trente secondes, rien qu'en Afrique.

La plante est désormais semée massivement par les fermiers chinois. Quelques centimètres d'armoise annuelle forment l'élément de base pour l'élaboration d'un remède contre le paludisme.  La plante doit pousser sept mois. C'est au cours de la guerre du Vietnam que les chinois ont découvert les propriétés de cette plante. Pendant des années, les scientifiques occidentaux n'ont pas voulu croire à cette découverte, qui date de 1972.  Depuis les années 90, les firmes chinoises se sont associées avec des laboratoires occidentaux et extraient de milliers de tonnes de feuilles d'armoise un principe actif, comme pour le parfum.

Ces remèdes sont-ils vraiment efficaces ? A Wang Pa, en Thailande, à la frontière Birmane, se trouve un centre de réfugiés qui ne peuvent bénéficier de soins contre le paludisme dans leur pays. On y prescrit de l'armoise couplée à un autre traitement. Dans 90% des cas, le patient est guéri. Il aura fallu trente ans pour que la découverte chinoise convainque les organisations internationales. Trente ans plus tard. Soixante millions de morts plus tard. L'équivalent de la population française rayée de la carte par le paludisme.

 

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 21:21

 

Bienvenue à

 

 

 

 

    Madilys avec son blog Les facéties des deux westies

 

     Pour découvrir les instants cocasses de 2 femelles westies ..... je vous assure qu'il n'y a pas de quoi pleurer!  

 

 

           http://www.lesfacetiesdesdeuxwesties.net/

 

 

 

 

et à

 

 

 Alia avec son blog La source stellaire

 

 Blog sur le chamanisme, le channeling, l'aura ...... le mieux est d'aller lui rendre une petite visite!  

 

 

 

       http://la.source.stellaire.over-blog.com/

 

 

 

dans la communauté Animaux Energie Lumière

 

 

arbre A.E.L 1

 

 

(Je ne présenterai les blogs qu'une fois par semaine pour regrouper donc ne vous inquiètez pas ! )

Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 09:00

 

 

Depuis des siècles, la tribu des Imraguens compte sur les dauphins pour pousser dans leurs filets les bancs de mulets.

A l'aide d'anciens rituels, ils les appellent en tapant dans l'eau pour simuler le bruit généré par le saut d'un poisson. Ceci fait finalement venir les dauphins qui poussent les mulets devant eux. Mais il est possible que les dauphins comptent aussi sur les pêcheurs pour leur organiser ce festin, dans un jeu spectaculaire de coopération entre les espèces.

L'homme et le dauphin partagent la planète bleue et ses ressources.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Animaux-Energie-Lumiere
  • : Pour les personnes qui s'intéressent spirituellement aux animaux, aux soins énergétiques, à l'au delà, la télépathie, la nature, la méditation..
  • Contact

Sites Amis

Recherche

Liens